Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/30/d195741165/htdocs/joomlapack3/libraries/cms/application/cms.php on line 382
Estafette Renault - www.r213x.com

User Rating: 0 / 5

Star inactiveStar inactiveStar inactiveStar inactiveStar inactive

LA BATTERIE

eea4 La batterie alimente le véhicule en énergie électrique lorsque le moteur est arrêté. En cas de besoin important en courant pendant la marche, on peut faire appel à elle pour fournir l'énergie électrique en plus de la génératrice. En consommation normale d'énergie lorsque le moteur tourne, la batterie est chargée par la génératrice et peut ainsi fournir du courant en permanence.

Image :
Batterie ref : 08 55 819 600 (12V 55AH) ou ref : 08 55 819 300 (12V 40AH)


LE DEMARREUR

Le démarreur est un moteur électrique alimenté par la batterie, qui met en mouvement la couronne dentée et, par la suite, l'embiellage du moteur, par l'intermédiaire d'un pignon. Grâce à la rotation rapide du démarreur et à la grande démultiplication entre son pignon et la couronne dentée, on obtient à la fois le couple et le régime nécessaire au démarrage du moteur.

Image :
Démarreur ref : 77 00 509 355
eea3


LA GENERATRICE
Il s'agit d'un générateur dans lequel la tension est induite par passage des conducteurs à travers un champ magnétique.
La génératrice sert à charger la batterie et à alimenter en courant les installations électrique lorsque le moteur tourne. En matière d'automobile on utilise des dynamos à courant continu et des alternateurs à courant monophasé ou triphasé.
Les alternateurs ont sur les dynamos l'avantage de fournir du courant déjà au régime de ralenti et, à dimension égales, d'avoir un rendement plus élevé.
L'alternateur est entrainé par une courroie trapézoïdale et une poulie montée en bout de vilebrequin.

 

eea1Dynamo
REF : 77 01 003 729 (image)
REF : 77 01 003 728
eea2Alternateur
REF : 08 55 245 300
.

LA BOBINE

La bobine transforme le courant à basse tension de la batterie (6 ou 12v) en courant haute tension.
Elle comprend l'enroulement primaire constitué de quelques spires de grosse section et l'enroulement secondaire en fil fin aux nombreuses spires, autour d'un noyau de fer doux.
En traversant l'enroulement primaire le courant engendre un champ magnétique qui, en s'interrompant, détermine dans l'enroulement secondaire un courant induit dont la tension s'élève entre 10.000 et 25.000 V suivant le rapport des spires (1:70 - 1:100).

Image :
Ref : 77 00 512 104
eea5


L'ALLUMEUR
eea7

eea8

L'allumeur se compose d'une plaque, d'un couvercle de distribution avec des plots de contact, des fils de courant haute tension et d'un doigt de distribution monté sur l'arbre de commande.
L'allumeur a pour fonction d'amener le courant d'allumage aux bougies des cylindres.
Rupteur
Le rupteur a pour fonction, en interrompant le courant primaire, de supprimer le champ magnétique dans la bobine. Il comprend le levier d'interruption et l'enclume. Le nombre de bossage sur l'arbre correspond au nombre de cylindres. En d'autres termes, pendant une rotation de l'arbre à cames, le champ magnétique dans la bobine, pour le moteurs 4 cylindres par exemple est interrompu 4 fois, ce qui crée 4 étincelles d'allumage.
Condensateur
Le condensateur est branché en parallèle avec le rupteur. Il récupère les électrons mis en mouvement par la tension de self-induction (dans la bobine) et permet ainsi une rupture très brusque du champ magnétique dans la bobine, sans formation importante d'étincelles. ceci a pour effet d'éviter une usure prématurée des contacts du rupteur par détérioration tout en renforçant l'étincelle aux bougies.

Images :
à droite : l'allumeur complet (08 54 904 800 ou 77 00 518 534 en fonction des modèles)
à gauche en haut : le condensateur 
à gauche en bas : le jeux de contacts ou rupteur ou "vis platinées"
eea6


LA CORRECTION D'AVANCE
La combustion du mélange n'étant pas instantanée, il y a lieu de provoquer l'allumage avant le PMH (Point Mort Haut) (Plus le régime est élevé, plus grande doit être l'avance à l'allumage). Il existe deux dispositifs d'avance à l'llumage ; le correcteur d'avance centrifuge et celui à dépression.
Avance centrifuge
Le correcteur d'avance centrifuge modifie à l'aide de masselottes et de ressorts la position de la came par rapport au levier du rupteur, dans le sens de rotation de la distribution. Le réglage de l'avance est fonction du régime du moteur (plus le régime est élevé, plus grand est le déplacement de la came dans le sens de l'avance).
Avance à dépression
Le correcteur d'avance à dépression modifie l'avance au moyen de la dépression prélevée derrière le papillon des gaz du carburateur.
Cette dépression est enregistrée par une membrane reliée par une tige au plateau porte-rupteur.
Lorsque la dépression augmente, la membrane se déplace de telle sorte que le plateau porte-rupteur tourne dans le sens inverse au distributeur, augmentant ainsi l'avance à l'allumage.


L'ALLUMAGE ELECTRONIQUE
Le rupteur est remplacé par un capteur magnétique qui fournit des impulsions électriques et les transmet au bloc électronique ou module qui commande le remplissage de la bobine au rythme des impulsions.


L'ALLUMAGE TRANSISTORISE
Dans l'allumage transistorisé la formation et l'interruption du champ magnétique sont déterminées par un transistor.
Le rupteur n'est traversé que par le courant de commande du transistor, 20 à 30 fois plus faible que le courant primaire d'une bobine. Les contacts du rupteur sont ainsi moins soumis aux déterioration et on a pas besoin d'un condensateur pour supprimer l'étincelle de rupture.


LES BOUGIES

eea9
La bougie a pour fonction de provoquer la combustion du mélange gazeux carburant-air au moyen de l'étincelle qui se forme entre ses électrodes. Une bonne isolation de la bougie est nécessaire pour éviter la formation d'étincelles sur la culasse. L'isolant et les électrodes, exposés à des pressions de travail de l'ordre de 40 bars env. et à des températures de combustion d'env. 2.000°C doivent supporter de très fortes sollicitations.

User Rating: 0 / 5

Star inactiveStar inactiveStar inactiveStar inactiveStar inactive

La jauge à essence de l’estafette

 

jauge estaf2

 

 

Pour connaitre son principe de fonctionnement, et tester son circuit électrique

le Dude le sait, il clic sur l'image !!